permis de conduire Le permis à points a contribué à responsabiliser chaque conducteur

Instauré en France depuis 1992, le permis à point est devenu un élément de lutte indispensable contre l'insécurité routière. Son objectif principal est de responsabiliser les conducteurs, avant que les infractions qu'ils commettent ne deviennent trop graves. Luttant efficacement contre la récidive, cet outil se voulant pédagogique est aussi un révélateur du comportement des usagers de la route.

Le permis à points : Comment ça marche ?

Le titulaire du permis de conduire se voit affecté un capital de points. Chaque infraction au code de la route commise peut entraîner le retrait d'un ou plusieurs points selon sa gravité. Lorsqu'un conducteur a épuisé son capital de point, il se voit retiré son droit de conduire, et doit attendre un délai d'au moins 6 mois avant de pouvoir repasser son permis de conduire. Le nouveau permis de conduire obtenu sera probatoire.

Le permis à points : Acteur majeur de la sécurité routière

Depuis sa création, le nombre de morts sur les routes en France n'a cessé de diminuer (à l'exception des années 1998 et 2001), mais c'est surtout à partir de 2002 que cette baisse a commencé à être réellement conséquente, notamment grâce à l'augmentation des contrôles routiers et au durcissement des sanctions (amendes, retraits de points) à l'encontre des automobilistes infractionnistes. L'arrivée des radars automatiques sur les voies rapide à partir de 2003 et sur les voies non rapides à partir de 2007 ont également joué un rôle clé dans la baisse de la mortalité.

Le permis à points en Europe

C'est l'Allemagne qui a instauré pour la première fois le système du permis à point en 1974, suivi quelques années après par la Grèce (1982). Leur système est légèrement différent du nôtre puisque le conducteur dispose d'un capital de 0 points lors de l'obtention de son permis de conduire. Le conducteur accumule des points à chaque infraction jusqu'à une limite à ne pas dépasser. Le système français quant à lui est repris dans plusieurs pays ayant adopté le permis à points récemment (Luxembourg en 2002, Italie en 2003...).

Même si le permis à point est désormais utilisé dans la plupart des pays d'Europe (adopté dans 13 pays) nous sommes encore loin d'un Permis dit Européen puisque chaque pays sanctionne les infractions selon ses propres critères.

Pour la première fois depuis sa création, le dispositif du permis à points s'est traduit en 2009 par une diminution du nombre de points retirés diminution du nombre de points retirés (9 273 537 soit une baisse de 2 % par rapport à l'année 2008).

Code de la route 100% gratuit !

Créez votre compte en 2 min et testez vos connaissances du code de la route